Mes Recettes Créatives


cooking is an art...



lundi 23 novembre 2009

goûter de noël : truffes, pâte d'amande maison, chocolat chaud...





truffes mi beurre - mi crème :
dans un petit saladier, verser 100 ml de crème fleurette. ajouter 100 gr de beurre et une plaquette de chocolat Nestlé dessert en morceaux. mettre 2 mn au micro-onde et remuer. garder plusieurs heures au frais. sortir le plat et faire des boules dans le creux de la main. en rouler dans du sucre glace, d’autres dans du cacao amer ou encore nature avec une pistache décortiquée. 


des bouchées à la pâte d’amande : 
pâte d’amande maison enrobage chocolat :
mélanger 1 sachet de poudre d’amandes de 125 gr avec 1 blanc d’oeuf, rajouter du sucre glace jusqu’à obtention d’une pâte non collante. faire des boules. faire fondre une plaquette de chocolat dessert avec 5 cl d’eau. tremper les boules dans le chocolat avec une petite cuillère. les déposer sur une feuille aluminium pour les laisser refroidir. conserver au frais.

des petits fondants : 
mini-fondants au chocolat et fruits confits :
dans un saladier, mélanger 4 oeufs et 135 gr de sucre glace. faire fondre une plaquette de chocolat dessert avec 12,5 cl de crème fleurette. incorporer au 1er mélange et rajouter 2 cuil à soupe rases de farine. verser la pâte à l’aide d’une cuil dans de petits papiers de cuisson. au four 14 mn sur 180 sans pré-chauffage. laisser refroidir. démouler et déposer un petit morceau d’oranges confites et de fruits confits (boîte Vahiné macédoine de fruits confits).

le chocolat chaud de jean-philippe : 
un ami respectueux de la tradition et collectionneur de chocolatières du 18ème... :

Introduit en France au 16ème siècle par cortes qui le ramena du Mexique, le chocolat fait son apparition en France a l'occasion du mariage de Louis XIII avec Anne d'Autriche, infante d'Espagne. Toutefois c'est avec Marie Thérèse d'Autriche, épouse de Louis XIV que l'usage du chocolat se développe en France. Son prix onéreux le réserve à la cour et à l'aristocratie. Il se consomme alors exclusivement sous forme de boisson, additionnée d'eau et épicée. Les premières chocolatières en argent, sont introduites sous Louis XIV, mais c'est le 18ème siècle qui verra le triomphe du chocolat. Les chocolatières en porcelaine de Chine, puis de Saxe et de Sèvres apparaissent. Le moussoir, sorte de baguette introduite à travers un orifice percé dans le couvercle, permet de battre le chocolat afin de le rendre léger et mousseux. On le consomme sans modération en carrosse et même à la messe. Ainsi naît la tasse trembleuse dont la profonde soucoupe empêche le chocolat de verser lors des mouvements. A la fin du 18ème siècle on commence à fabriquer les premiers bonbons en chocolat. Mais il faudra attendre le 19ème siècle pour que le chocolat réservé à une élite se diffuse largement et se déguste en tablette. Il devient accessible à tous mais perd un peu du raffinement et du luxe qui l'entouraient sous l'ancien régime.

Recette du chocolat chaud de jean-philippe :
Râper finement 200 gr de très bon chocolat à cuire (avec une grosse râpe ronde à fromage). Dans une casserole mélanger le chocolat à environ 750 ml de lait. Faites chauffer à feu doux en fouettant en permanence, ajouter une à deux pincée; selon le goût; de poivre, de cannelle, de gingembre (frais râpé) et de cardamone en poudre. Le chocolat doit être très chaud mais ne pas bouillir avec un mélange onctueux. Verser le chocolat dans une chocolatière fouettez le pendant 1 à 2 minutes avec le moussoir puis servez . surtout ne pas le sucrer, le chocolat noir en tablette contient déjà du sucre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MERCI POUR VOS GENTILS COMMENTAIRES...